Petit lexique littéraire...

MOT

DÉFINITION

Épigramme

Poème court à visée satirique, se terminant souvent par une pointe.

Épigraphe

Inscription sur un édifice ; citation en tête d’un livre, d’un poème…

Épidictique

Qui concerne l’éloge et le blâme.

Épicurisme

Doctrine d’Épicure (341-270 av. JC) ; qui propose une explication atomiste et matérialiste du monde physique. Elle développe une théorie sensualiste de la connaissance et une moralité du plaisir, fondé non sur les sens mais sur l’esprit.

Élégie

Poème consacré à la déploration (amoureuse). La tonalité élégiaque est empreinte de tristesse ou de mélancolie plaintive.

Drame

  1. ) A l’origine ; action théâtrale.
  2. ) Genre théâtral dans lequel se sont illustrés de grands auteurs baroques (Shakespeare, Calderon…) ; inauguré en France par le drame bourgeois au 18ème et le drame romantique au 19ème.

Dramatique

  1. ) Qui concerne l’action théâtrale.
  2. ) Qui présente un caractère de gravité propre à émouvoir le spectateur.

Discours rapporté

Reprise ou transcription par un locuteur 1 des paroles, écrites ou pensées d’un locuteur 2. Le discours peut être reproduit tel quel (direct), retranscrit dans un système de subordination (indirect) ou intermédiaire (indirect libre).

Didascalie

Indication scénique dans un texte de théâtre, concernant le jeu des acteurs, la mise en scène.

Didactique

Qui vise à enseigner.

Dialectique

Art de raisonner qui consiste à confronter, dans une sorte de dialogue, deux opinions ou thèses différentes pour dépasser ensuite leur opposition.

Dénotation

Signification stable et objective d’un mot. Sens que l’on trouve dans le dictionnaire.

Déduction

Type de raisonnement, qui, d’un enchainement de propositions générales, dégage une conséquence logique sous forme de proposition particulière.

Connotation ou dénotation

Signification secondaire associée au sens principal.

Commedia Dell’Arte

Forme théâtrale d’origine italienne, caractérisée par l’improvisation, le mime, les jeux de mot, acrobaties, lazzi, et qui influencent le théâtre européen depuis le 17ème.

Cliché

  1. ) Expression banale.
  2. ) Idée banale.

Casuistique

  1. ) Théologie ; prise en considération des cas particuliers.
  2. ) Subtilité excessive.

Burlesque

Registre ou tonalité qui traite familièrement de sujets nobles.

Bucolique

Poème pastoral mettant en scène des bergers idéalisés.

Blason

Court poème d’éloge d’un objet ou d’une personne. Le contre-blason, au contraire, permet de faire la satire d’une personne.

Abyme (mise en…)

Représentation qui se représente elle-même.

Adynaton

Hyperbole qui consiste à décrire des faits inconvenables, incompatible avec les lois de la nature.

Allégorie

Récit ou description d’une réalité abstraite avec des termes concrets.

Allitération

Répétition des consonnes.

Anacoluthe

Rupture de construction.

Anagramme

Jeu poétique créant un mot avec les lettres d’un autre.

Anaphore

Répétition d’un mot ou groupe de mots en tête d’une phrase ou d’un vers.

Antiphrase

Figure par laquelle une expression laisse entendre le contraire de ce qu’elle veut dire.

Antithèse

Figure qui associe deux termes contraires

Aphorisme

Brève maxime.

Apologie

Justification, défense d’une chose, d’une institution ou d’une personne.

Apologue

Bref récit à visée morale, fable.

Art poétique

Texte exprimant les principes esthétiques d’un auteur.

Assonance

Répétition de voyelles.

Épique

Qui appartient ou emprunte à l’épopée.

Épopée

Récit d’aventures héroïques remontant au passé d’une collectivité humaine.

Euphémisme

Formulation indirecte visant à atténuer l’expression.

Exorde

Première partie d’un discours oratoire.

Fantastique

Se dit d’un récit où les lois du monde réel sont menacées par un menacées par un phénomène inexpliqué, susceptible d’être interprété, soit comme surnaturel (irruption de forces de l’au-delà, de mondes parallèles) soit comme naturel (hallucination, folie…). Littérature de « l’inquiétante étrangeté » (Freud) le fantastique joue de la transgression des frontières entre rêve et réalité, veille et sommeil, vie et mort. La notion s’élargit au 20ème, où l’étrange peut surgir au cœur du quotidien.

Synesthésie

Relation ou correspondance établie entre deux perceptions relevant de sens différents.

Tonalité

Atmosphère d’un texte propre à susciter une émotion chez le lecteur ; rire, attendrissement, effroi, admiration… Le mot est synonyme de « registre » ; il peut aussi exprimer des nuance à l’intérieur des registres. 

Verset

Unité rythmique et typographique, de longueur variable se différenciant du vers par la liberté de sa forme.

Vers libre

Se dit depuis la fin du 19ème siècle, d’un vers libéré de la rime et du compte de syllabes.

Focalisation

Point de vue adopté par le narrateur :

  1. ) INTERNE : le narrateur se glisse dans la conscience du personnage.
  2. ) EXTERNE : il n’ a pas accès à la conscience du personnage.
  3. ) OMNISCIENTE : il connait les tenants et aboutissant de l’histoire.

Héroï-comique

Tonalité ou registre comique qui traite noblement de sujets triviaux.

Hymne

Poème d’éloge de ton élevé.

Hyperbole

Formule exagérée visant à l’amplification.

Induction

Type de raisonnement qui part de propositions particulières pour aboutir à une conclusion générale.

Intertextualité

Relation qu’un texte ou une œuvre entretient avec d’autres œuvres.

Ironie

Tonalité (ou registre) comique à variation polémique, jouant sur les implicites du langage ; en particulier par l’antiphrase.

L’ironie dramatique désigne, dans une pièce de théâtre, l’écart entre ce que savent et comprennent un ou plusieurs personnages et ce que sait ou comprend le spectateur.

Laisse

Groupement de longueur variable, de vers et de rimes plates assonancées.

Lazzi

  1. ) Jeux de scène bouffons de la commedia dell’Arte ;
  2. ) Quolibets, railleries.

Leitmotiv

Thème ou formule revenant à plusieurs reprises dans une œuvre.

Lexique

Vocabulaire.

Lyrisme

Expression vibrante des sentiments personnels.

Madrigal

Petit poème spirituel à sujet galant.

Marques ou indices

(d’énonciation) : signes (pronoms, adverbes…) qui dans un énoncé permettent de répondre aux questions (qui parle ? à qui ? quand ? où ?) et de définir la situation d’énonciation.

Mélodrame

Genre théâtral qui naît à la fin du 18ème d’une sorte d’opéra populaire ou d’opérette contant des aventures périlleuses et sentimentales (A. Ubersfeld). Il vise à susciter des émotions fortes, par des situations violentes ou pathétiques où s’affrontent des jeunes filles et des pères malheureux, des traîtres et des justiciers dans une conception morale simplifiée.

Merveilleux

Forme caractérisée par la présence d’éléments surnaturels au cœur même du réel.

Mètre

Type de vers, défini par le nombre de ses syllabes.

Modalité

Manière dont se manifeste le rapport que le locuteur entretient avec son énoncé et son destinataire : les modalités d’énoncé concernent les marques (ou modalisateurs) d’émotion, de sentiment, de jugement de l’énonciateur par rapport au contenu de son énoncé. Les modalités de la phrase (ou d’énonciation) inscrivent dans la forme de la phrase la position de l’énonciateur par rapport à son destinataire : assertive, interrogative, énonçant un ordre.

Motif

  1. ) Ornement en peinture.
  2. ) Phrase musicale ;
  3. ) En littérature, catégorie particulière, souvent imagée, à l’intérieur d’un thème (ex : le motif du miroir s’inscrit dans le thème fantastique du double.)

Narrativisé (ou raconté)

Se dit d’un discours rapporté qui ne fait que résumer des propos sans rompre la narration.

Néologisme

Mot nouvellement créé, ou emprunté récemment à une langue étrangère, ou dont le sens a changé depuis peu.

Oralité

Caractère de ce qui se transmet par la parole.

Oratoire

Qui concerne l’art de l’éloquence.

Oxymore

Figure d’opposition qui consiste en une alliance de termes incompatibles.

Pamphlet

Écrit, souvent bref, violemment polémique.

Paradoxe

Opinion allant à l’encontre de l’opinion communément admise pour provoquer la réflexion par l’alliance de termes contraires.

Parallélisme

Figure qui consiste à reprendre une même construction dans deux groupes de mots.

Parodie

Type d’imitation littéraire.

Paronomase

Reprises de sonorités apparentées.

Pastiche

Type d’imitation littéraire.

Pastorale

Genre poétique, dramatique ou romanesque, qui met en scène les aventures galantes de bergers et bergères de convention.

Pathétique

Qui concerne un style propre à susciter l’émotion, la compassion, l’attendrissement.

Période

Phrase longue et structurée, héritée de la syntaxe latine.

Périphrase

Groupe de mots utilisés à la place du terme propre.

Pétrarquisme

Écriture poétique inspirée de Pétrarque (1304-1374) : principe du Canzoniere (journal poétique de son amour pour Laure) Forme du sonnet, image idéalisée de la femme aimée, rhétorique précieuse fondée sur la métaphore ; l’antithèse, l’hyperbole.

Picaresque

Se dit d’un roman dont le héros (picaro = coquin en Espagnol)de condition modeste, fait l’apprentissage de la vie au contact de tous les milieux sociaux.

Pléiade

École poétique de la Renaissance française.

Pointe

Formule brève, inattendue et frappante, formant la chute d’un texte.

Polysémie

Propriété d’un mot possédant plusieurs significations.

Préciosité

Mouvement du 17ème français caractérisé par la recherche du raffinement des manières, de la délicatesse du sentiment amoureux, de la subtilité de l’expression.

Prétérition

Figure qui consiste à dire qu’on ne dit pas ce qu’on dit.

Privilège

Autorisation d’imprimer sous l’Ancien Régime.

Prosopopée

Figure donnant la parole à un absent ou à un mort.

Rationalisme

Doctrine philosophique d’après laquelle toute connaissance certaine vient de la raison. Par extension, confiance dans la raison.

Registre

  1. ) Niveau de langue.
  2. ) Mode d’expression d’un texte, marquant son appartenance à un genre ou, plus généralement, une attitude par rapport au monde et visant à susciter une émotion chez le destinataire.

Rhétorique

  1. ) Ensemble des techniques de l’argumentation et de la persuasion.
  2. ) Les figures du langage.

Rondeau

Forme poétique médiévale.

Satire

Genre poétique qui persifle les vices et les travers d’une société.

Scolastique

Méthode d’enseignement médiévale fondée sur la tradition et l’autorité.

Séquence

Suite de vers non organisés en strophes.

Signe linguistique

Ensemble constitué d’un signifiant et d’un signifié.

Signifié

Le sens d’un mot.

Signifiant

Élément graphique et sonore constituant la matérialité du signe.

Sophisme

Raisonnement faux.

Stoïcisme

Doctrine philosophique illustrée à Rome par Sénèque (2 av JC-65 ap JC) et qui place le bonheur dans l’exercice de la vertu, l’austérité, la maîtrise des sens et des passions.

Symbole

Signe figurant une réalité par une autre à laquelle elle est habituellement associée.

Sonnet

Forme poétique introduite en France à la Renaissance.

Présentation

phBienvenue dans un monde de mots et d'images...

Bonne visite et bonne journée / nuit...

Sauf mention contraire, les œuvres présentées sont de ma réalisation.

PROTECTION DES TEXTES ET PHOTOS PAR DÉPÔT - COPYRIGHT. Tous droits réservés.

Newsletter

© 2020 Pascaline Hamon.

Catégories des Fiches