Commenter un texte argumentatif

L'argumentation peut se faire de 3 manières :

  1. Persuader : remporter une adhésion de l'adversaire par tous les moyens (usage du sentiment), de manière irrationnelle.
  2. Convaincre : il s'agit de remporter une adhésion réfléchie de l'adversaire.
  3. Délibérer : peser le pour et le contre devant une idée, une réflexion à prendre.

 

1. Les moments du texte argumentatif.

  1. L'affirmation d'une THÈSE = une opinion, un point de vue, dont on cherche à montrer la vérité.
  2. Le développement des ARGUMENTS et des EXEMPLES.

Les arguments sont des preuves qui permettent de soutenir la thèse.
Les exemples permettent d'illustrer de manière concrète les différents arguments.

Types d'arguments / Définition / Exemple.

Recours au fait_ Utilisation d'un fait remarqué, d'une observation logique. Les statistiques.
Argument d'autorité_ Référence à un ouvrage, un proverbe, une personne que chacun reconnait. Les Révolutionnaires s'appuient sur les philosophes pour défendre leurs
idées.
Appui sur des valeurs_ Recours à des valeurs partagées par les membres de la société. La fraternité est une idée reconnue de tous.

c. La réfutation de la thèse adverse : pour défendre son point de vue, l'auteur utilise des contre-arguments pour mettre en évidence le caractère erroné de la thèse adversaire.
d. L'articulation entre les idées par les connecteurs logiques.

Addition Ajout d'une idée à une autre idée, sur le même plan. « et », « de plus », « en outre ».
Opposition Souligne une contradiction entre les idées. « mais », « en revanche », « toutefois », « cependant ».
Cause L'origine du fait, de la situation. « car », « en effet », « ainsi », « parce que ».
Conséquence Aboutissement d'un fait ou résultat d'un raisonnement. « c'est pourquoi », « de sorte que », « de cette manière ».
Concession Reconnait en partie la validité d'un argument et réfute ensuite l'argument développé. « certes ... mais », « bien que ... », « même si », « il est vrai que... mais ».

 

2. Les moyens de l'argumentation.

  1. L'implication de celui qui parle (= émetteur) : grâce aux pronoms de la première personne, les modalisateurs de la certitude ou de l'incertitude, les adjectifs, la modalité exclamative.
  2. L'implication de celui à qui l'on parle (= destinataire) : grâce aux pronoms personnels (« tu », « vous »), les questions rhétoriques, l'apostrophe, l'impératif.
  3. La capacité d'émouvoir par le style, la manière de mettre en forme le discours : un lexique varié (les champs lexicaux), les figures de style (comparaisons, métaphore, opposition, accumulation) et les structures rythmiques de la phrase (construction en parallélisme), le choix d'un registre (pathétique, comique, polémique...).

 

3. Les formes et genres de l'argumentation.

Argumentation directe : la dénonciation se fait de manière claire (explicite).
Le traité, le discours, les pensées. Ils défendent la raison comme moyen de connaissance.
L'oraison funèbre, le sermon Mettent en évidence l'importance de la foi comme valeur dans la vie.
La maxime Critique sous la forme d'une formule brève, énonçant un jugement.
La tirade Expose sur scène, à travers un discours argumentatif, un idéal de vie, une idée, un devoir.
La fable Un récit agréable, allié à une morale. La fable divertit le lecteur et apporte un enseignement > plaire et instruire. ( 17ème : La Fontaine, Les Fables).
La satire Long poème qui attaque les vices et les folies des hommes de manière à les corriger. Dénonce les travers de
l'Homme.
Les caractères Série de brefs portraits satiriques, décrivant les manies, les ridicules, les défauts.
L'essai Permet d'exposer une réflexion personnelle.
L'article de l'Encyclopédie (18ème siècle) Dans cet ouvrage collectif, les philosophes des Lumières traitent des sujets avec un regard critique.
Le pamphlet Écrit bref, qui attaque de manière violente, polémique, une personne ou une institution : son ton est ironique, moqueur.
Le plaidoyer L'auteur prend la défense d'une idée condamnée, comme un avocat dans un procès.

Argumentation indirecte : la dénonciation se fait sous le masque d'un écrit qui peut sembler neutre.
Le roman épistolaire En échangeant des lettres, les personnages échangent leurs points de vue et exercent un regard critique sur la société.
Le conte philosophique Un récit plein d'aventures dans lequel le héros, au cours de ses voyages, découvre l'injustice et la cruauté. Voltaire.
Les dialogues L'auteur fait dialoguer des personnages qui exposent des points de vue différents sur les idées politiques ou philosophiques.

Présentation

phBienvenue dans un monde de mots et d'images...

Bonne visite et bonne journée / nuit...

Sauf mention contraire, les œuvres présentées sont de ma réalisation.

PROTECTION DES TEXTES ET PHOTOS PAR DÉPÔT - COPYRIGHT. Tous droits réservés.

Newsletter

© 2020 Pascaline Hamon.

Catégories des Fiches