L'Afrique depuis 1945

Chronologie indicative [ avant 1945]

DATE

EVENEMENT

1884 - 1885

Conférence de Berlin (partage colonial).

1898

Accord franco-anglais pour la délimitation des colonies.

1899 – 1902

Guerre des Boers en Afrique du sud.

1900

Fin conquête du Sahara.

Continuité établie entre Afrique du Nord et Afrique Noire Française.

1904 et 1910

Création de l’AOF et de l’AEF.

1905 et 1911

Crises marocaines.

Maroc devient protectorat français en 1912.

1914-1918

Conquête des colonies allemandes.

Partage en 1919.

1919

Premier Congrès panafricain à Paris.

1920

Fondation du Destour en Tunisie. Une scission (Bourguiba) donnera naissance au NéoDestour.

1931

Exposition coloniale à Paris.

1935

Attaque de l’Ethiopie par les troupes de Mussolini..

En 1936, il détrône le Négus. Le roi d’Italie devient Empereur.

Les « colonies » deviennent « France d’Outre Mer ».

1937

Projet Blum-violette (concessions en Afrique du nord.)

Création de l’Istiklal au Maroc.

1938

Troubles en Tunisie.

Bourguiba arrêté.

1942

Débarquement Américain en Afrique du Nord.

Occupation Allemande en Tunisie (1942 – 1943).

1944

Conférence de Brazzaville (Général de Gaulle).

Création du GPRF à Alger.

1945

Emeute dans l’Est algérien.

Emeute au Cameroun.

A/ LES PRÉMISSES.

· Colonisation de l'Afrique caractérise fin XIXème jusqu'au premier XXème siècle.
· Partage du continent à la conférence de Berlin, ce qui n'exclut pas les litiges.
· Poids DU LOBBY COLONIAL :

  1. intérêts éco.
  2. Déterminants intellectuels (civiliser)
  3. Réalité stratégique, maritime...

(VS) les ANTICOLONIALISTES (intérêt national et principes socialistes...)

 

B/ LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE.

· fidélité = participation à l'effort de guerre..
· déception car les métropoles, affaiblies, oublient leurs principes. Peu d'intérêt de la SDN pour l'émancipation.
· FRANCE : un paternaliste immobiliste à l'exception du projet Blum-Violette.
· Premières fissures dans l'éveil de mouvements nationalistes en Afrique du Nord. Des troubles réprimés, hégémonie européenne célébrée à l'exposition coloniale de 1931.
· RÉACTION : Senghor : »seigneur, pardonne à la France qui montre la voie droite et chemine par des sentiers obliques », Messali Hadj (Algérien) : « si vouloir vivre en hommes libres c'est être anti-français, alors nous le sommes et nous le seront toujours. » (1939).
· Royaume – Uni ; accorde indépendance partielle puis totale (1936) à l'Égypte ; pragmatisme vis-à-vis de l'Inde, 1922 : Afrique du sud comme dominion, autonomie précisée en 1926 ( COMMONWEALTH) et 32 (PRÉFÉRENCE IMPÉRIALE.)

 

C/ LA SECONDE GUERRE MONDIALE.

· Tournant majeur pr colonies africaines.

  1. contribution de 200 000 hommes pour l'Afrique Noire.
  2. Réquisition de produits alimentaires, matières premières.
  3. Bilan positif pr industrialisation et transports, mais échanges commerciaux perturbés, intensification du travail forcé.
  4. L'Afrique s'engage aux cotés des alliés AEF, AOF, Congo belge et Afrique du Sud... Avantage des alliés dans les opérations (Éthiopie.)

· accélérateur à l'émancipation souhaitée par les nationalistes.
· CONFÉRENCE DE BRAZZAVILLE : De Gaulle affirme le MODÈLE ASSIMILATEUR FRANÇAIS (confirmé ds la Constitution de 46).
· Contexte : favorable à l'émancipation. Roosevelt : « en vertu de quoi le Maroc, peuplé de Marocains appartient-il à la France ? (...) Les États-Unis ne doivent pas accepter de favoriser les ambitions impérialistes, françaises ou anglaises. »

 

D/ LES LENDEMAINS...

· ONU= tribune anticoloniale, mais pb Africain n'est SOULEVÉ QUE DANS LES 50', APRÈS L'ÉMANCIPATION DE L'ASIE. Intérêt // pour les inégalités mondiales et le « sous-développement. »
· MUTATION DES ACTERUS ET DS TYPES DE REVENDICATION :

  1. LÉGALISME (Côte d'Or, Tunisie, Maroc).
  2. Dévlpt de SYNDICATS (Afrique Noire britannique, du Nord, Egypte...) :
    1. vers l'aspect socio-économique.
    2. Puis mobilisation pour l'émancipation.

→ violence des GRÈVES et radicalisation (en Ouganda en 1962, en Égypte, Afrique du Sud).
· FORMATION DE PARTIS POLITIQUES, nationalistes, menés par des personnages charismatiques. [ formation en métropole, participation à l'action identitaire et culturelle par les médias ; « négritude » lancé par L. S. Senghor. ] Des nouveautés qui ne sensibilisent qu'une MINORITÉ DE LA POPULATION EN MÉTROPOLE...
· Réactions :

  1. opinion publique et partis politiques : méconnaissent les réalités, a priori idéologiques...
  2. de la tolérance à la répression, des immobilismes dans un processus inéluctable...

→ INSURRECTION dans les PAYS COLONISES : Madagascar ( 47) , Kenya (52), Algérie (54).

 

E/ DIFFICULTÉ POUR ÉTABLIR UNE TYPOLOGIE SYNTHÉTIQUE.

1/ La LIBYE (grâce aux pression de l'ONU.)

2/ LES 3 PAYS DU MAGHREB : statuts différents :

a.) Algérie = colonie. Plus structuré (MTLD, FLN) ; + présence de 1 million de pieds noirs. Insurrection en 54, puis « GUERRE A OUTRANCE » et engagement militaire croissant de la France, « CHASSE AUX TERRORISTES », utilisation de LA TORTURE contre une guérilla urbaine de 800 000 hommes en 58.
→ impopularité croissante de la « GUERRE DE SEPT ANS » en Métropole + isolement diplomatique de la France : condamnée à l'onu par le groupe afro-asiatique (prolongement de BANDUNG en 1955).
Chute de la 4ème République sur cette question.
Objectif principal de De Gaulle revenu au pouvoir ; en 3 ÉTAPES :
- Algérie Française,
- Paix des Braves,
- Autodétermination.
→ surmonte l'*OAS et la TENTATIVE DE PUTSCH DE 51. Bilan tragique : 33 000 morts français et départ des rapatriés + luttes pour le pouvoir en Algérie.
Référendum de 62 : approuve à 90% la politique de De Gaulle.

b.) Tunisie et Maroc = protectorats à peuplement français (détermination). Évolution // : Sultan et Bourguiba dirigent les revendications DES ANNEES 50'. Réaction autoritaire de la France : arrestation et provoque des soulèvements de 42 à 54. Pierre Mendès-France accorde l'AUTONOMIE A LA TUNISIE (TRAITE DE CARTHAGE, (54)) puis AUTONOMIE leur est accordée EN 56 (négociations d' Edgard Faure.)

3/ AFRIQUE NOIRE : désir d'indépendance plus tardif et modéré... Par rapport à la France, la Grande-Bretagne, le Portugal et la Belgique.
PACIFIQUE DANS L'ENSEMBLE ; mais des VIOLENCES EN AFRIQUE AUSTRALE.

a.) LE DOMAINE FRANÇAIS.

Évolution par ÉTAPES :
- 1946 : UNION FRANÇAISE ; deviennent des Outre Mer.
- Élites veulent agir ds le cadre des institutions françaises.
- 1956 : LOI DEFFERRE : DÉBUT D'AUTONOMIE INTERNE.
- Constitution de 1958 : tous les pays (sf la Guinée) acceptent d'entrer dans la Communauté.
- 1947 : répression de l'émeute de Madagascar (100 000 morts).
- 1960 : année de l'Afrique à l'ONU ; indépendance, accords de coopération entrée aux Nations-Unies.
→ Attitude conciliante de la France qui s'explique par la volonté de se concentrer sur l' Algérie.

b.) L'EMPIRE BRITANNIQUE.

- exemple de la marche par étape pour le GHANA : boycott initial, désobéissance civile (51) , transfert du pouvoir (57). Acceptent les négociations pour gagner un membre du Commonwealth.
- Début des 60' : toutes les autres colonies (Nigéria, l'Ouganda et le Kenya) . Pb car présence de MINORITÉ BLANCHE (Rhodésie du Nord) et rivalités ethniques.
- Rhodésie du Sud : les colons se déclarent indépendants, gardent le pouvoir jusqu'en 1979.

c.) LE CONGO BELGE.

a. immobilisme de la métropole face aux sociétés minières et aux revendications nationales.
b. Agitation empire dans le contexte de décolonisations octroyées.
c. Pression internationale, soutient de l'URSS à Lumumba (juin 60) : Belgique cède.
d. Guerre civile dans le pays dès le soulèvement KATANGAIS de TSCHOMBE.
e. 1962 : indépendance du Rwanda et Burundi.
f. Révoltes, massacres, interventions de l'armée. Mobutu prend le pouvoir pour 32 ans...
g. Présence de l'ONU après l'assassinat de Lumumba et la sécession du Katanga (® 67).

d.) LES COLONIES PORTUGAISES et ESPAGNOLES.

a. perdurent car les deux pays restent soumis à une dictature.
b. Régime de terreur (torture, exil) par l'administration.
c. Influence soviétique déterminera des luttes qui éclateront après l'indépendance...
d. Luttes LONGUES et MEURTRIÈRES pour l'EMANCIPATION (fev 61, Luanda).
e. 1975 : chute de Gaetano (révolution des œillets) et mort de Franco ;émancipation du Sahara espagnol et du Nord du Maroc.

 

F/ LES NOUVELLES RELATIONS...

· Nouvelles relations négociées (coopération entre Fr/ anciennes colonies)/ éco, culturelle
· AIDE FINANCIÈRE, PÉDAGOGIQUE ET TECHNIQUE + flux humains vers les métropoles car croissance des 30 Glorieuses.
· Se posent de nouveaux pb, notamment DES FRONTIÈRES TRACÉES ARBITRAIREMENT.
- 1963 : OUA (Organisation de l'Unité Africaine) : conforte les frontières coloniales pour assurer la paix. Rejette le principe d'une Europe des peuples ; contient est une mosaïque de peuples et de cultures...

- Des CONFLITS :

  1. FRONTALIERS ; en 69, Khadafi (Libye) contre le Tchad. Intervention militaire de la France. Accord conclu en 1988 après l'arrivée au pouvoir d'Hissene Habre (82). Les réfugiés affluent. Les conflits étatiques et guerres civiles marquent les années 70' et 80'.
  2. GUERRE CIVILE au Nigéria conduit à l'indépendance du Biafra (67), après la révolte des Ibos chrétiens... ; de même en Somalie, Angola, Libéria...

→ intervention de l'ONU, parfois même des EU ; Désastre humanitaire en Somalie malgré le « nouveau droit d'ingérence » (1992 – 1995).

- DES COUPS D'ÉTAT ds 90' : révèle l'instabilité des régimes. Mais une opposition réclame depuis 80' un régime civil et libéralisé.
→ Orientation présidentialiste ou militaire de certains pays.
DES LUTTES DE POUVOIR : (91, perte du pouvoir socialiste en Ethiopie, Mobutu chassé du Zaïre par Kabila en 97, Au Congo, la même année, le président écarté du pouvoir en 92 le reconquiert par la force.)
TRAGIQUE lors du génocide entre Tutsis et Hutus, des réfugiés dans les pays voisins ; oct 93 : la Croix Rouge dénombre plus de 15 conflits majeurs en Afrique.

- APAISEMENT EN AFRIQUE AUSTRALE. : indépendance en Mars 90 de la Namibie (guérilla, et pression internationale)

  1. 1989 : changement en RÉPUBLIQUE SUD AFRIQUE [ De Klerk libère Mandela, lutte contre l'apartheid, rompt l'isolement diplomatique et économique de son pays... Mandela devient président en 94 pour lutter contre la ségrégation. Met en place un PLAN DE RECONSTRUCTION et de DÉVELOPPEMENT, constitution adoptée en 96, reste le pb social et unitaire (Zoulous, chômage...).
  2. Afrique du nord en marge ; des spécificités selon les états. Tunisie : mesures contre l'intégrisme par le Général Ben Ali, même risque en Algérie, qui s'engage dans un long conflit..., au Maroc, Hassan II promet de « consolider la démocratie fondée sur la monarchie. » (97)
  3. SOUFFRE DES PB DU TIERS-MONDE : des diagnostiques pessimistes (DUMONT : « L'AFRIQUE NOIRE EST MAL PARTIE... », le président de l'OUA déclare en 80 que : « L'avenir semble sans avenir !! »)

- FIN 80' : LA CRISE aggrave la situation . Des « ajustements structurels » sont imposés par le FMI.

 

G/ ÉVOLUTION ÉCONOMIQUE ET DÉMOGRAPHIQUE DE L'AFRIQUE.

· EXPLOSION DÉMOGRAPHIQUE : de 110 à 180 millions d'habitants. (VS) pop mondiale multipliée par 4.

  1. Recul de la mortalité infantile (tx actuel : entre 7 / 1000 et 22 / 1000.) fécondité forte 6 au Nigéria.
  2. Pop jeune (50% a moins de 15 ans...) et espérance de vie croissante.
  3. Restent le pb du SIDA, (2/3 des victimes = Afrique) , la scolarisation, et formation professionnelle.
  4. Pb d'URBANISATION (tx inférieur à moyenne mondiale), de liaison entre bidonvilles et centre... ) Lagos et La Caire : plus de 10 millions d'hbts..., des villes millionnaires.

· ÉCONOMIQUEMENT.

- contient agricole, secteur primaire = 2/3 des actifs. Un secteur vivrier insuffisant (VS) secteur pour entrée de devises.
- 4/5 des revenus de l'exploitation par richesses du sous-sol et par agriculture.
- Pb écologiques...
- Dépendant dans le secteur de l'industrie... RETARD SUR LES BIENS DE CONSOMMATION...
- TOURISME : une potentialité déjà développée au nord. (paysages et climats).

BILAN :

→ ESPOIR de sortir de la tutelle coloniale et du « sous-développement » ®des politiques diverses (libérales, étatiques, socialistes...)
Développements industriels et économiques n'ont pas suivi les progrès démographiques...
NÉCESSITÉ DE L'ÉMIGRATION : flux en direction de la métropole.
CRISE DES ANNÉES 70 : affecte l'économie africaine et contraint à une restriction des flux...
→ NOUVELLE DÉPENDANCE, ÉCONOMIQUE : car poids de l'ENDETTEMENT. Baisse des exportations africaines ; L'Afrique sub-saharienne représente 2% des exportations mondiales.
DETTE = 15% du TOTAL DES PAYS DU SUD ; recours à l'aide bilatérale ou internationale.
Nouvelles exigences du FMI : démocratisation, désengagement de l'État, recul des dépenses publiques...

 

CONCLUSION :

· Diversité des situations nationales et régionales.
· Afrique subit le plus le poids démographique.
· Pays africains : les derniers dans les classements mondiaux : 28 PNB sur les 48 derniers st africains, 30 IDH inférieur à 0,5.
· Des inégalités régionales : Tunisie et Afrique du Sud en meilleure position, inégalités sociales ds les villes.
· Doit résoudre des pb politiques graves (violence, guerre, eau de progrès démocratiques). Constat pessimiste... Espoir malgré tout. ?

Présentation

phBienvenue dans un monde de mots et d'images...

Bonne visite et bonne journée / nuit...

Sauf mention contraire, les œuvres présentées sont de ma réalisation.

PROTECTION DES TEXTES ET PHOTOS PAR DÉPÔT - COPYRIGHT. Tous droits réservés.

Newsletter

© 2020 Pascaline Hamon.

Catégories des Fiches