Fresque japonaise

J'ai encore envie de parler de Lao She. Ne serait-ce que par ce qu'il est un grand artiste et que le régime chinois de l'époque l'a supprimé... Qu'est ce qu'un régime qui s'en prend ainsi à la fleur de l'intelligence ? Quatre générations sous un même toit tome 1 nous conduit dans une ruelle pékinoise au moment de la guerre sino-japonaise. L'œuvre est immense et à travers les personnages, tous bien dessinés d'un trait précis on découvre les conflits de voisinages et familiaux, les cupidités et les vaines ambitions... L'occupation japonaise redistribue les cartes et les tensions : le politique et le culturel se mêlent mais aussi, les passions humaines les plus hautes aussi bien que les plus sordides. Lao She pressentait-il que ses jours lui seraient comptés ? Il semble qu'il ait voulu tout mettre, mettre tout son amour et son regard critique sur sa Chine bien aimée dans cette somme... Des jujubiers en fleurs délicatement décrits à l'évocation de la torture exercée par les Japonais pendant la guerre, des rivalités entre épouse et concubine à l'amour tragique d'une mère qui se donne la mort sur la tombe de son fils en pensant que son mari a été tué. Une leçon de vie universelle. Je craignais un peu la toile de fond militaire (n'ayant jamais pu trouver plaisir aux romans de Malraux)... Mais celle-ci ici enveloppe tout pour plonger au plus intime des psychologies. #chronique #chroniquelittéraire #livres #litterature #laoshe #roman #lire

Présentation

phBienvenue dans un monde de mots et d'images...

Bonne visite et bonne journée / nuit...

Sauf mention contraire, les œuvres présentées sont de ma réalisation.

PROTECTION DES TEXTES ET PHOTOS PAR DÉPÔT - COPYRIGHT. Tous droits réservés.

Newsletter

© 2021 Pascaline Hamon.